La Traversée de Charlevoix

Un organisme sans but lucratif depuis 40 ans au service des randonneurs !

Recommandé par www.roughguides.com

© 2015 par Louis-Philippe Dufour-Chang

135 rang St-François, St-Urbain-de-Charlevoix, Qc G0A-4K0

(kilomètre 10,6 sur la route 381)

Notre histoire

Né à Saint-Urbain en 1930 et fils d’un authentique coureur des bois, Eudore Fortin a été le grand bâtisseur et l’âme dirigeante de la Traversée de Charlevoix.  Il a habité longtemps près du parc des Grands-Jardins dont il connaît les moindres recoins et a même été, pendant quelques années, le gardien de la tour au sommet du Mont du lac des Cygnes (à l’époque où existaient encore des tours de surveillance des incendies de forêts). C’est d’ailleurs lui qui a développé la plupart des sentiers environnant le lac des Cygnes, aujourd’hui devenu parc provincial. Ce valeureux travailleur a gardé de ses ancêtres, le goût du travail acharné et l’amour de la nature.

En mai 1977, aidé par la Fédération québécoise de la montagne, Eudore entreprenait la construction d’un premier refuge auquel s’ajoutait un réseau de sentiers menant au pied des parois d’escalade que l’on retrouve dans le secteur.  À l’automne 1978, à l’aide de cartes topographiques et de relevés sur le terrain, il mettait en marche le projet d’un sentier de longue randonnée à ski. En effet, le relief particulier de cette portion de l’arrière-pays montagneux de Charlevoix se prêtait à la pratique de ce sport, activité inexistante au Québec à ce moment-là.

Notre travailleur acharné a exploré les lieux, bûché, débrousaillé et construit les refuges le long du sentier. Après plusieurs mois d’efforts concertés et de travaux importants, le sentier de la Traversée de Charlevoix à ski était devenu une réalité. À ce stade, on avait complété le défrichage et le balisage du sentier sur tout son parcours (105 km), et érigé des ponts permettant le passage au-dessus des nombreux cours d’eau qui sillonnent le territoire.

Naissance de la Traversée

 

C’est aussi à ce moment que l’on a terminé la construction de six refuges couvrant la totalité du parcours. Ces refuges permettaient de recevoir les groupes de skieurs voulant vivre ce raid, reconnu aujourd’hui comme l’une des plus grandes expériences de plein-air du Québec.

Après plus d’une douzaine d’années d’implication dans ce dossier, la Fédération québécoise de la montagne a laissé la planification et l’organisation des activités de ce sentier de longue randonnée à un organisme régional : la Traversée de Charlevoix Inc., un organisme privé à but non lucratif, dont les objectifs sont de contribuer à l’aménagement, l’entretien et à l’administration du réseau de sentiers de la Traversée de Charlevoix et dont Eudore est aujourd’hui le président.

En 1991, l’organisme procédait à la construction de six chalets montés pièce sur pièce, sans un clou, selon la méthode scandinave. Plus spacieux que les refuges, ces chalets permettaient de hisser la capacité totale de l’hébergement à près de cent quarante personnes. Les chalets sont équipés de poêles à bois, de systèmes d’éclairage au propane, d’un ameublement approprié au type de construction et se trouvent toujours à proximité d’eau potable.

Depuis, divers travaux d’aménagement ont permis de rendre le sentier accessible  aux amateurs de randonnée pédestre et de vélo de montagne.

Au cours des dernières années, la Traversée de Charlevoix a bonifié l’offre faite aux amateurs de plein-air, rendant la longue randonnée plus accessible et plus sécuritaire, en proposant un nouveau produit : la Traversée Super de luxe, un service incluant les droits d’utilisation du sentier, l’hébergement, le transport des bagages et de la nourriture ainsi que le déplacement des véhicules du point de départ à l’arrivée.

On inaugurait, le 25 juillet 1997, le chalet du Dôme qui avait été détruit par les feux de forêts de 1991. Ce chalet permet d’accueillir une vingtaine de personnes. En novembre 2005, le chalet l’Eudore, qui peut accueillir une quinzaine de personnes, est venu augmenter la capacité d’accueil de ce sentier fabuleux. Eudore et son équipe ont peaufiné de nouveaux sentiers sommitaux rayonnant autour de ce dernier chalet, afin de permettre aux randonneurs moins initiés aux longues randonnées, des parcours reliant le point de départ de la «Traversée de Charlevoix» au sommet du Mont Dôme, à celui du lac à l’Empêche, ainsi que le mont Du-Four.

Depuis le 17 mai 1998, la réputée «Traversée de Charlevoix» est maintenant partie intégrante du «Sentier national au Québec». Le sentier est aussi l’un des tronçons du «Sentier trans-canadien». Cette réalisation s’inscrit dans un projet plus vaste qui est de développer un sentier pédestre ininterrompu reliant l’Atlantique au Pacifique.

L’histoire ne s’arrête pas là, Eudore, ce bâtisseur infatigable, grâce à sa contribution au monde du plein air et du tourisme d’aventure, s’est mérité le titre de «Personnalité touristique de l’année 1998» lors des Grands Prix du Tourisme de Charlevoix.

En 2001, la Traversée de  Charlevoix méritait le «prix national Argent – Tourisme de plein air et d’aventure – moins de 10 000 visiteurs» aux Grands Prix du Tourisme québécois.

En 2004, Aventure Écotourisme Québec octroyait à Eudore Fortin et à la Traversée de Charlevoix son prix «Coup de Coeur».

Lancement du guide écotouristique
de la Traversée de Charlevoix
et de l'arrière-pays

 

La levée du voile sur le nouveau guide intitulé «L'autre nature de Charlevoix» par André Magny (Faune et parcs du Québec) , Rosaire Bertrand (député de Charlevoix) et Eudore Fortin (La Traversée de Charlevoix).

Le 13 décembre 1999, à Québec, avait lieu le lancement du guide écotouristique de la Traversée de Charlevoix et des Hautes-terres charlevoisiennes : «L'autre nature de Charlevoix». Ce guide de 264 pages nous permet une magnifique découverte du milieu bio-géophysique de l'arrière-pays de Charlevoix allant du parc des Grands-Jardins jusqu'au mont Grand-fond en passant par le nouveau parc provincial des Hautes-Gorges.

Ce livre-guide constitue un excellent travail de vulgarisation scientifique sur la faune, la flore, les écosystèmes et les phénomènes géologiques et biologiques. Riche en conseils pratiques sur la climatologie et les techniques d'observations scientifiques en forêt, illustré de cartes, de dessins et de nombreuses photos toutes en couleurs, ce guide est une façon dynamique d'acquérir des connaissances scientifiques fondamentales sur l'environnement particulier des Hautes-Terres charlevoisiennes. Ses spécificités et son potentiel lui ont d'ailleurs valu le statut de Réserve mondiale de la Biosphère en 1988.

 

Thèmes élaborés :

- Situation géographique, particularités au niveau physique, accès au site.
- Préambule historique.
- Géologie, particularité régionale (les forte dénivellation).
- Géomorphologie, les sols, les dépôts de surface.
- Hydrologie (lacs, cours d’eau, bassins, versants, rivières à saumons).
- Climat (changements climatiques forts dans la région).
- Espèces de la flore.
- Espèces de la faune.
- Ornithologie.
- Recommandations aux observateurs de la nature.
- La Réserve mondiale de la Biosphère de Charlevoix.
- L'ABC de la photo en nature.
- L'escalade de rochers et de glace.
- La survie en forêt.
- Cartes thématiques.
- Recommandations pour la longue randonnée.

Ce guide est disponible auprès de La Traversée de Charlevoix, de la Fédération québécoise de la Marche, de Mountain Equipment Co-op et en saison au parc des Grands-Jardins et au parc des Hautes-Gorges.

La Traversée de Charlevoix
intégrée au Sentier national

 

Eudore Fortin et Réal Martel présentent le projet lors de l'inauguration.

Le 16 mai 1998 avait lieu l'intégration officielle du tronçon de la «Traversée de Charlevoix» au «Sentier national au Québec». C'est en présence de Eudore Fortin (président de la Traversée de Charlevoix), Réal Martel (président du Sentier national au Québec), Normand Renaud (président du Comité Sentier Québec), Rosaire Bertrand (député de Charlevoix) et Jacynthe B. Simard (préfet de la MRC Charlevoix) qu'a eu lieu l'inauguration. 

Les participants ont eu droit à diverses excursions guidées tout au cours de la fin de semaine. Chacune de ces excursions amenait le visiteur à un des nombreux sommets du secteur. Un fait intéressant à souligner : ce sont tous des sentiers que M. Fortin a développé de ses mains au cours des 20 dernières années.

Une des excursions, du Mont du Dôme à celui du Mont du Lac des Cygnes.

Le projet du Sentier national au Québec (S.N.Q.) a comme mission de raccorder l'Ontario au Nouveau-Brunswick par un sentier pédestre continu de plus de 1000 km. Le parcours sera principalement en milieu sauvage. De nombreuses portions sont d'ores et déjà accessibles. ​

Des sentiers qui donnent le goût de revenir dans ce coin de pays.

 

 

Le parcours traverse déjà des endroits aussi prestigieux que le Parc de la Gatineau, celui du Mont-Tremblant ainsi que le Parc de la Jacques-Cartier, au nord de Québec.

Trois personnages très impliqués dans ce projet : 
Eudore Fortin, président de la Traversée de Charlevoix, 
Réal Martel, président du Sentier national au Québec 
et Normand Renaud, président du Comité Sentier Québec. 
À l'arrière, le Mont du Dôme domine le paysage.

Prix mérités par La Traversée de Charlevoix
et son président, Monsieur Eudore Fortin

 

Notre organisme et son président, Eudore Fortin, se sont mérités plusieurs prix élogieux 
reconnaissant notre contribution au développement de notre région.

2006: Prix Attrait, Activité récréotouristique et divertissement, Gala Charlevoix reconnaît des Chambres de commerce de Charlevoix et de Charlevoix-Est

2004: Prix Coup de cœur Bonnes pratiques environnementales décerné par Aventure Écotourisme Québec

2004: Prix Coup de cœur honorifique pour la l’immense contribution de M. Eudore Fortin, Président au secteur du plein air depuis 40 ans, prix décerné par Aventure Écotourisme Québec

2004: Prix Attrait, Activité récréotouristique et divertissement, Gala Charlevoix reconnaît des Chambres de commerce de Charlevoix et de Charlevoix-Est

2001: Grands Prix du Tourisme, Lauréat national Argent, Tourisme plein air et aventure, moins de 10 000 visiteurs

1999: Prix Bâtisseur du millénaire, secteur touristique, Gala Charlevoix reconnaît des Chambres de commerce de Charlevoix et Charlevoix-Est

1998: Prix Sentiers Québec 1998 décerné par la Fédération québécoise de la marche pour la contribution exceptionnelle au développement des sentiers de randonnée pédestre au Québec

1998: Prix Thomas Fortin visant à souligner les efforts d'une personne pour le développement, la mise en valeur et la préservation de son environnement

1998: Grands Prix du Tourisme, M. Eudore Fortin, Président de la Traversée de Charlevoix s'est vu décerné le prix de la Personnalité touristique de l'année pour ses actions positives et sa contribution remarquable afin de favoriser le développement socio-économique et l'essor de la collectivité charlevoisienne, sa contribution au développement harmonieux et à la mise en valeur du territoire

1998: Grands Prix du tourisme, Lauréat régional prix du développement et de l'innovation touristiques, pour le développement de nouveaux sentiers sommitaux et d'un nouveau chalet Le Dôme

1995: Prix du Bâtisseur de Saint-Urbain, Le Gala Méritas de la Chambre de Commerce de Charlevoix-Ouest pour le dynamisme de M. Fortin et son implication au développement de la région

1993: Grands Prix du tourisme, Lauréat régional prix du développement touristique, pour l'ensemble des travaux du sentier de longue randonnée et des refuges

  • White Facebook Icon
  • Instagram Social Icon